Le 60ème anniversaire de la signature du Traité de Versailles a été l’occasion pour le Chancelier Olaf Scholz et le président Emmanuel Macron d’insister sur l’importance de revoir notre politique commune en matière de souveraineté.

En tant qu’organisation représentant les créateurs et dirigeants d’entreprise, le MEDEF en partenariat avec la CPEM, le Midi Libre et autres acteurs de la région ont décidé de profiter de cette Quinzaine franco-allemande d’Occitanie pour proposer un évènement autour de la souveraineté numérique.

La souveraineté numérique sera européenne ou ne sera pas !

Notre point de vue, partagé avec celui des organisateurs de l’événement, est que la souveraineté numérique ne pourra être qu’européenne compte tenu des enjeux politiques, des ressources, compétences et des besoins d’investissement nécessaires.

De nombreuses questions importantes ont été abordées telles que : pourquoi les Allemands s’adressent en premier aux Américains (ou Israéliens en Cybersécurité) quand ils ne trouvent pas de solutions technologiques satisfaisantes en Allemagne ?

Pourquoi les Français se précipitent-ils en Chine quand ils ne trouvent pas de partenaires industriels satisfaisants en France ?

Le 5 avril 2023, une table ronde a été organisée au Midi Libre sous la modération de Oliver Biscaye, chef rédacteur du Midi Libre. Cet événement hybride a été traduit simultanément en allemand et en français pour assurer une compréhension optimale.

La première table ronde a porté sur les risques et impacts de la souveraineté numérique, les normes internationales et européennes ainsi que l’European Data Act et ses limites. La deuxième table ronde a abordé des solutions souveraines européennes affranchies des leaders mondiaux.

Nous sommes convaincus que des événements comme celui-ci sont essentiels pour renforcer les liens franco-allemands et pour stimuler une coopération plus étroite entre les pays de l’Union européenne. Nous continuerons à vous partager ce type d’événement et de songer à leur organisation à l’avenir pour garantir que les questions pertinentes soient traitées et que les préoccupations des entreprises soient entendues.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Veuillez remplir les champs obligatoires*